Bauchart Nathalie

Nathalie Bauchart, au travers de ce livre, a voulu dépeindre la souffrance d’une personne qui vit un abandon ; du moins ce qu’elle ressent comme étant un abandon. La séparation est une véritable épreuve que ce soit un divorce, un décès ou une rupture. L’auteur a imaginé ce qui pouvait se passer dans l’esprit d’une personne qui souffre d’une forme de détresse et qui par sa personnalité et ses difficultés, semble gérer la situation par des délires obsessionnels. L’auteur a connu des séparations de toute nature et met son expérience à l’épreuve en confiant à son héroïne une trajectoire de vie qui pourrait relever de la folie. L’auteure met en avant son amour pour les animaux. Ces derniers ont su lui apporter une relation inconditionnelle ; tout comme son héroïne, elle a un très grand respect pour la vie, quelle que soit l’espèce mais dans les moments désespérés, elle peut penser au pire. Le roman se veut rapide comme l’est son auteur, parfois empreint de précipitation à l’image de l’héroïne qui peut agir sous l’emprise de son impulsivité.

La dérangeante

Après des vacances au Costa Rica, Clarence et Constant ne se parleront plus jamais.
Une histoire de chaise en plastique qui vole, une crise, un peu plus forte que les autres, et tout s’écroule. Clarence ne comprend pas tout de suite ce qui se passe et élabore des hypothèses jusqu’à ce qu’on lui fasse comprendre que le départ de Constant est en réalité une rupture. Clarence va alors partir dans des délires obsessionnels dangereux. Clarence, victime de ses émotions, vivra des combats contre les autres, et qui s’avèreront être des combats contre sa propre perception des réalités. Elle va élaborer des projets machiavéliques pour se sortir de son marasme psychologique, au point de penser à l’irréparable. Mais de tels projets ne l’aideront pas à dépasser ses tourments. Imaginez alors que Clarence réalise ses plans… réalisera-t-elle qu’elle se met en danger ? Et si rien ne se passait comme prévu …

Sydney Laurent éditions

Site internet