↑ Revenir à 1er mai 2016

Auteur : Denis Lereffait

Participations LIre en Soissonnais : Salon du Livre octobre 2015, Dimanche du Livre 1er mai 2016

Denis Lereffait

Denis Lereffait

 

Né en 1965,il partage son temps entre Paris, la Bourgogne et la Normandie si chère à ses racines. Après des années de direction commerciale au sein d’une entreprise de transport, il met fin à ses fonctions en 2011 pour réaliser son rêve : écrire des romans. Depuis, passionné par la création d’aventures comportant des intrigues à rebondissements multiples, il s’efforce de toujours surprendre ses lecteurs en sortant des sentiers battus. Si ses premiers romans édités se déroulaient sous le 1er Empire, les suivants appartiendront à une autre époque. Il adore changer d’univers et de lieu à chaque nouvelle création, il aime surprendre pour débarquer là où l’on ne l’attend pas.

 

cabane-aux-orties

La cabane aux orties

Editions Persée

Automne 1804, l’arrivée d’un officier impérial va bouleverser la jeune vie de Virginie de la Sablière. Rapidement, son regard sur le domaine parental et les gens qui y travaillent la conduira à remettre en question tout ce qu’elle croyait acquis depuis son enfance. Très vite, sa quête l’amènera à franchir le seuil de la cabane aux orties…

Denis Lereffait, jeune auteur, dépeint au travers de son premier roman, une aventure reposant sur une trame historique, le destin atypique d’une jeune femme que rien ne prédisposait à vivre.

 

Denis Lereffait Renaissance couv [549487]

Renaissance : 1 – Soupçon

éd Rebelle

Dans un village en bordure de forêt des garçons et des filles, âgés de 10 à 18 ans, passent le plus clair de leur temps à jouer. Le jour de leur 18ème anniversaire ils doivent le quitter pour rejoindre la capitale afin de vivre leur Renaissance. Ils ignorent ce qui se cache derrière ce terme car jamais personne n’est revenu au village pour le dire. Tout va basculer quand, pour la première fois, un des habitants va trouver le moyen de prévenir ses anciens amis que certains d’entre eux sont condamnés à mourir…